Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Cervicalgie

En général, la cervicalgie se définit comme une douleur de la partie haute de la colonne vertébrale. C’est-à-dire au niveau des vertèbres cervicales. Quant au torticolis, il est désigné par une contracture musculaire douloureuse du cou, d’origine traumatique ou inflammatoire. Si cervicalgie et torticolis peuvent se confondre par rapport aux douleurs ressenties dans le cou, la différence est assez nette. Le torticolis touche principalement le gros muscle du cou, le sterno-cléido-mastoïdien. De manière générale, il se manifeste par un spasme musculaire douloureux du cou. Selon les caractéristiques, on distingue le torticolis aigu ou accidentel ou le torticolis chronique.

Symptômes caractéristiques de la cervicalgie (torticolis)

Le torticolis aigu présente la caractéristique d’une douleur brutale qui empêche la plupart des mouvements du cou. Le sujet ressent une contracture au niveau d’un côté de la région cervicale et la position vicieuse de la tête. Selon le type de torticolis, d’autres symptômes peuvent se manifester. Des douleurs et une raideur de la nuque sont ressenties pour le torticolis. Le torticolis spasmodique pour sa part apparaît soudainement sans cause apparente, mais toujours accompagné d’une douleur à la nuque. La tête de l’individu s’incline du côté du spasme et tournée du côté opposé à la contracture. Le torticolis symptomatique quant à lui, révèle en quelque sorte une maladie ou une infection couvée par la personne. Il apparaît donc comme révélateur d’une maladie sous-jacente. Le torticolis chronique comme l’indique son nom se répète souvent. Dans tous les cas, la cervicalgie (torticolis) ne dure que quelques jours.

 

Les causes de la cervicalgie (torticolis)

Pour le torticolis aigu par exemple, il peut survenir le matin au réveil de l’individu. Une même posture prolongée pendant le sommeil  de l’individu est donc une cause apparente. Elle peut être due à l’utilisation d’un oreiller qui ne s’accommode pas à l’individu. Les mêmes gestes qui se répètent quotidiennement au travail ou dans une activité quelconque également constituent une cause importante. C’est le cas des personnes travaillant sur ordinateurs ou  qui utilisent régulièrement les mêmes appareils et adoptent les mêmes positions.

Les mouvements brusques peuvent aussi être une cause précise de la cervicalgie (torticolis). En même temps, les maladies non traitées comme les maladies des nerfs et des vertèbres cervicaux peuvent aussi engendrer le torticolis.

Traitement homéopathique de la cervicalgie (torticolis)

Traiter la cervicalgie (torticolis) par l’homéopathie est un remède doux et naturel. Le Lachnantes et Bryonia sont appropriés pour traiter les faux mouvements. À cela, l’homéopathie suggère aussi le rajout de l’Arnica. L’Aconit et le Rhus toxicodendron traitent le torticolis attrapé par le froid et l’humidité. Au cas où la cervicalgie (torticolis) s’attrape lors des mauvaises positions accompagnées d’une raideur musculaire, l’Actea racemosa serait un bon traitement. On associe le Rhus toxicodendron 9 CH avec Actaea racemosa 9 CH et Lachnantes 5 CH.  Le traitement est la suivante : on prend 3 granules de chaque remède. La posologie est de 3 fois par jour. Si la douleur devient insupportable, le sujet doit avaler 3granules d’Arnica 15 CH. Le remède se prend le matin et le soir pour soulager les symptômes du torticolis.

 

 

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Homéopathie et Choléra 8 septembre 2018
    Cet article du Figaro est daté du 13 Juillet 1884. Après un petit traitement d’image Photoshop pour rendre le texte plus lisible et le débarrasser de sa grisaille, voici un texte édifiant sur les capacités de l’homéopathie. Merci à Athelas de Planète Homéo pour avoir retrouvé ce document d’archive. Bien sûr les «collabos» et autres […]
  • Protocoles, vaccination, isothérapie et homéopathie 5 août 2018
    Introduction Le mot protocole possède des résonances magiques un peu à l’instar des suffixes « pro » ou « plus » que le marketing pousse souvent à ajouter au nom d’un produit. Dans l’imaginaire du public, le PROTOCOLE, c’est le garant de la « science » et du « sérieux ». Or le terme est justement l’application aveugle d’instructions donnés par en haut. […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés