Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Céphalée

La céphalée, désignée aussi par maux de tête se définit comme une douleur qui se situe au niveau d’extrémité céphalique. De manière plus simple, c’est une douleur ressentie au niveau de la boîte crânienne. On note une certaine confusion par rapport à la distinction entre un mal de tête et une migraine. Il convient de préciser que la classification internationale des céphalées (CIC) a établi une classification hiérarchique des céphalées. Cette classification détermine les critères diagnostiques qui distinguent les différentes catégories de céphalées selon leurs manifestations chez l’individu. Les migraines appartiennent à la classification CIC-2 des céphalées.

La migraine est définie comme une céphalée chronique fréquente qui touche la moitié du crâne. Elle provoque une douleur lancinante qui s’irradie dans toute la tête.

Les causes de la céphalée (migraines)

La céphalée est qualifiée de maladie héréditaire qui se transmet d’une génération à la suivante. Elle apparaît généralement entre 10 et 40ans et plusieurs gènes seraient à son origine. Par ailleurs, les facteurs environnementaux constituent aussi un commencement de la crise de céphalée (migraine). Les facteurs psychologiques qui provoquent les migraines peuvent être le stress, les ennuis ou la contrariété. Les facteurs physiques sont déterminés par la fatigue, les efforts physiques et intellectuels qui influent sur l’individu. Le climat froid, le vent et changeant telles que les variations de température jouent aussi comme catalyseur de la migraine. Il en est ainsi des odeurs de certaines plantes et de parfums. Les facteurs alimentaires ne sont pas en reste avec les crises d’allergies qui favorisent considérablement la crise migraineuse. Ces aliments se rapportent en général au repas très riche ou les boissons alcoolisées. Le manque de sommeil, les cycles menstruels avec une baisse de taux d’estrogène chez les femmes entrainent aussi la migraine.

Symptômes de la céphalée (migraines)

Maux de tête, nausées, photophobie sont les symptômes les plus caractéristiques de la céphalée (migraines). Les maux de tête se situent le plus souvent à une moitié du crâne, ou des deux côtés de la tête. L’individu aura l’impression d’avoir la tête serrée ou ressentira comme des martèlements à l’intérieur du crâne. La durée de la crise migraineuse peut durer de quelques minutes à plusieurs heures. En même temps, l’individu ne supportera pas les bruits et la lumière et serait très irritable. Une sensation de froid, de fatigue et d’engourdissements peut être ressentie. Elle est souvent suivie de nausées et de vomissements.

Traitement homéopathique de la céphalée (migraines)

Chaque manifestation de céphalée (migraines) est individuelle et mérite les traitements y afférents. Pour traiter les migraines, les médecines douces de l’homéopathie suggèrent différentes plantes très efficaces. Ces traitements s’accordent avec les crises de migraines qui apparaissent sur chaque sujet. La menthe poivrée ou la camomille romaine sous forme d’infusion ou d’huiles essentielles en application locale permettent de calmer les crises migraineuses. La grande camomille qui comme infusion ou sous forme de gélules peut aussi atténuer la crise. Les céphalées (migraines) liées au stress seront mieux traitées avec la valériane et la passiflore. Pour les migraines provoquées par les cycles menstruels, le rhizome est conseillé en traitement homéopathique. Pour les migraines à symptômes digestifs, le radis noir est prescrit par la médecine homéopathique.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Séminaire à Montréal: 8, 9 et 10 Septembre 2017 12 mars 2017
    Après Agadir au Maroc et Bath en Angleterre, rendez vous les 8, 9, et 10 septembre 2017 à Montréal  ! Nous serons accueilli au sein de l’université de Québec (UQAM) Comme d’habitude, ce séminaire clinique, sera projeté sur grand écran avec un jeu de plusieurs caméras, permettant aux participants de voir en direct le Dr. Broussalian […]
  • Le langage du Répertoire 7 mars 2017
    Avec la sortie du répertoire, voici le bon moment pour vous de lire ou relire cet article de Kent sur le sujet. En résumé, je vous extrais cette phrase que mes étudiants ont maintes fois entendue. « L’utilisation mécanique du Répertoire ne mène jamais à une prescription artistique ni à des résultats remarquables ». Le langage du Répertoire […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés