Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Asthme

Traitement homéopathique de l’asthme

L’asthme est une condition sérieuse, pouvant même être fatale dans certains cas.
Les bébés et enfants souffrant de l’asthme doivent être suivis par un médecin.  Les médicaments habituellement prescrits contre l’asthme, toutefois, surtout dans le cas des stéroïdes, peuvent endommager le système immunitaire de l’enfant, et causer ainsi d’autres défaillances dans sa santé.  Un bilan complet homéopathique est nécessaire pour un traitement durable de l’asthme, tandis que les remèdes ci-dessous aident à réduire la sévérité des crises.

L’information ci-après s’applique aux enfants comme aux adultes.

Aconit : Très efficace au tout début des difficultés respiratoires.  Notez qu’une crise déclenche également des sentiments d’anxiété, de peur et d’agitation.

Antimoine tartre : Utilisez cela si vous décelez le symptôme caractéristique de la toux bruyante chez l’enfant, avec une incapacité d’enlever la mucosité.  Les symptômes se déclenchent souvent après une crise de colère.  L’enfant se sent léthargique et faible, et la condition s’empire au petit matin, vers 04 00.  En s’allongeant, il devient plus difficile de respirer ; la majorité des patients se tiennent en position assise jusqu’à ce que ça passe.  Il est important que l’air circule librement dans la pièce.

Arsenicum : Ce remède est plus approprié pour les petits patients qui s’agitent et qui s’affolent.  A mesure que l’asthme empire, surtout entre minuit et 2am dans leurs cas, leur anxiété s’accroit.  Ils se retournent dans leur lit pour trouver une bonne position, et finissent par s’asseoir.  Ils doivent s’hydrater, et se tenir au chaud.

Camomille : C’est idéal après une colère.  L’enfant est très impatient dans le cas d’une attaque asthmatique, tousse sèchement dans son sommeil, et tient la tête relevée à l’arrière pour mieux respirer.  Une boisson fraiche aide dans ce cas, ainsi de que l’air frais.

Ipéca : Administrez ceci dans le cas où l’enfant souffre de la nausée, avec une toux légère mais muqueuse, et une incapacité à éliminer la mucosité.  La respiration devient sifflante.  Le vomissement soulage temporairement car il aide à enlever un peu de phlegme.  Dans le cas présent, les symptômes empirent dans un climat chaud et humide, ainsi qu’avec le moindre mouvement.

Lobelia : Utilisez ceci dans le cas de troubles respiratoires avec la nausée/le vomissement.  Les patients ressentent un picotement sur tout le corps avant une crise asthmatique.  Cela s’empire au contact du froid.  L’enfant ressent comme une faiblesse dans son estomac, et une boule sur la cage thoracique.

Noix vomique : Ceci marche quand l’asthme se déclenche avec les troubles de l’estomac, surtout le matin ou après un repas.  La crise s’accompagne d’étouffement, d’anxiété, de sensation de pression dans le ventre, bourdonnement dans les oreilles, pouls rapide et perspiration.  Le rhume des foins agit souvent comme déclencheur.

Pulsatille : Dans le cas où la crise d’asthme se déclenche dans les pièces fermées et mal aérées, ou même après avoir consommé de la nourriture très riche ou grasse.  Ceci se passe plutôt le soir, après le diner, et il y a une dépendance émotionnelle sur les proches, ceux qui procurent les soins.  L’enfant réagit à l’anxiété des parents de la même façon ; toutefois, si ces derniers restent calmes, et croient que l’enfant va s’en remettre, la réaction du patient s’adapte alors au scénario.

Sureau : C’est un bon remède si la crise asthmatique arrive pendant le sommeil, forçant le réveil vers 0300 à cause de troubles respiratoires.  La position assise facilite un peu le passage de l’air, mais le patient n’arrive pas à s’allonger pour se rendormir.

Spongia : Pour ceux qui ont une toux forte mais sèche.  Les passages d’air sont secs, il n’y a pas de mucosité, et la voix et rauque.  La toux et l’asthme peuvent s’aggraver avec l’air froid, les pièces étouffantes, la fumée des cigarettes, l’action de parler, s’allonger, les breuvages froids, ou encore, les aliments sucrés.  Les symptômes sont au pire tôt la nuit.  De petites quantités de nourriture/boisson tiède procurent un peu de soulagement, ainsi que la position assise et inclinée en avant.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés