Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Antimonium tartaricum

Antimonium tartaricum, médicament homéopathique provenant de l’acide de sodium.

Les tartares doubles d’antimoine et de potasse sont les substances de base du médicament homéopathique Antimonium tartaricum. Ces substances sont aussi connues sous le nom d’émétique, elles constituent le plus important des d’antimoine.

Dans le monde de l’homéopathie, l’antimonium tartaricum est employé dans le traitement des infections des voies respiratoires accompagnées par des ronflements. Ces ronflements sont dus à la présence des mucosités dans les bronches et les poumons. Ce remède est aussi appliqué dans les autres maladies comme : toux gras, vomissements, migraines, asthmes, varicelle et fatigue générale.

Traitement pneumologique :

En termes de définition, la pneumologie est la branche de la médecine spécialisée dans les pathologies respiratoires. Toutes les maladies ayant rapport avec la respiration sont donc classées dans le domaine de la pneumologie.

Le médicament homéopathique Antimonium tartaricum peut être utilisé dans le soulagement des bronchiolites, de l’insuffisance respiratoire chronique, de l’asthme, des bronchites chroniques, des bronchites aiguës et l’encombrement des voies respiratoires après une chirurgie de l’abdomen. Il élimine également les virus et des microbes provoquant une fatigue générale chez la victime. Toutes ces différentes actions de l’Antimonium tartaricum prouvent que ce médicament est spécialisé dans le traitement des maladies respiratoires.

Posologie d’Antimonium tartaricum dans le traitement pneumologique :

La posologie de ce remède dépend de la nature de la maladie.

  • Dans le traitement de l’asthme, prendre cinq granules à 15 CH avant de se coucher.
  • Dans le cas des bronchiolites, prendre cinq granules à 5 CH toutes les trente minutes.
  • Pour la bronchite aiguë avec de la toux grasse, prendre cinq granules d’Antimonium Tartaricum 9 CH, la fréquence de prise est de quatre à six fois par jour.
  • Pour la bronchite chronique associée à des problèmes d’encombrement des voies respiratoires et à des difficultés à expectorer, il faut prendre cinq granules d’Antimonium Tartaricum 9 CH toutes les heures jusqu’à ce que les symptômes se dissipent.
  • Après une chirurgie abdominale, spécialement suite à une laparotomie abdominale, il faut prendre cinq granules d’Antimonium Tartaricum 5 CH. La fréquence de prise est de trois fois par jour.

En cas de doute, consulter l’avis du médecin ou du pharmacien.

Traitement efficace dans le monde de la dermatologie :

En cas d’affection dermatologique, l’Antimonium tartaricum est un moyen efficace pour le soin. Ce remède homéopathique à des vertus de cicatrisation, il est donc très efficace pour soulager et traiter les blessures. Dans le monde de la dermatologie, ce remède est aussi appliqué dans le traitement de la varicelle, de l’acné, des pustuleuses et d’autres éruptions.

Bienfaits des médicaments homéopathiques :

Nombreux sont les bienfaits que peuvent apporter les médicaments homéopathiques. Ces différents traitements, cités ci-dessus pour exemple, ne présentent aucun risque d’effet secondaire durant ou après le traitement. Ils peuvent bien être associés avec d’autres traitements, donc d’autres médicaments, sous prescription médicale. La fabrication des remèdes homéopathiques peut assurer un effet efficace et rapide sans toucher le fonctionnement de l’organisme humain.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.6/5 (19 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +1 (from 5 votes)
Antimonium tartaricum, 3.6 out of 5 based on 19 ratings
  • Complotisme, Homéopathie, et COVID-19 19 mai 2020
    Complotisme et Coronavirus J’aime bien comprendre et éventuellement apprendre le sens des mots, surtout ceux qu’on me jette à la figure. Voici ce que dit Wikipedia, dont chacun connaît la « neutralité ». Une théorie du complot, également désignée par les néologismes conspirationnisme ou complotisme, est une hypothèse qui propose d’expliquer un événement par l’action concertée et […]
  • Hering et Lachesis, premier proving 8 mai 2020
    Hering et Lachesis, premier proving   Je suis très heureux que mon ami Athelas ait mis la main sur ce texte qui fait vibrer nos fibres d’homéopathes. En effet l’aventure de Hering au Surinam, son empoisonnement volontaire pour explorer les propriétés du venin et permettre de sauver par la suite des dizaines de milliers de […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés