Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Anagallis arvensis

Anagallis Arvenis est une plante homéopathique pour le traitement dermatologique.

Par définition, l’Anagallis Arvensis ou Mouron est une plante annuelle de la famille des Primulaceae (famille de plantes dicotylédones). C’est une plante rampante qui pousse dans les cultures, les jardins. Les fruits de l’Anagallis Arvensis sont des pyxides produisant de nombreuses graines.

Ce type de plante est classé comme une mauvaise herbe dans le jardin et la plupart des jardiniers l’éliminent sans connaître, que l’Anagallis arvensis est une plante médicinale. Dans le monde de l’homéopathie, elle est utilisée dans la fabrication des remèdes naturels contre plusieurs types de maladies dermatologiques. Quelle que soit la forme adoptée à ce genre de médicament, son effet reste toujours rapide et efficace.

Traitement dermatologique :

La dermatologie est le mot scientifique désignant la médecine qui s’occupe de la peau, des muqueuses et des phanères ainsi les infections sexuellement transmissibles. Les maladies de la peau, des muqueuses et des phanères sont donc classées dans le domaine de la maladie dermatologique. Le traitement des maladies dermatologiques est en général très simple à pratiquer sauf qu’il nécessite une grande précaution.

Le traitement avec l’Anagallis arvenis est efficace pour les soins des maladies de la peau. Il élimine les démangeaisons résultant d’une maladie ayant rapport avec les infections urinaires. Ce remède soigne aussi les éruptions cutanées causées par une pathologie d’antécédence comme la gonorrhée. Il peut aussi atténuer les douleurs ressenties dans l’anus en cas d’hémorroïde.

Ce traitement homéopathique peut aussi soulager les démangeaisons gênantes qui surviennent au niveau de l’appareil génital, en particulier lors des rapports sexuels, mais toujours sous la prescription d’un médecin.

Posologie des médicaments homéopathiques :

L’homéopathie étant une méthode thérapeutique très douce ne présente aucun risque néfaste pour l’organisme humain. Mais il est strictement interdit de suivre des traitements homéopathiques sans avis médical dans le but de lutter contre toute sorte de contre-indication et de tout effet nuisible pour la santé. La dilution des différents remèdes est le principe de base de l’homéopathie, vu que la majorité des plantes utilisées sont toxiques.

Les doses de dilution doivent donc suivre les normes internationales de la fabrication homéopathique. Dans le cas où ce dernier n’est pas respecté, le praticien risque d’avoir une intoxication médicamenteuse pouvant détruire le bon fonctionnement de l’organisme. L’avis d’un médecin ou d’un pharmacien est donc primordial si une personne souhaite suivre un traitement homéopathique.

Mode d’emploi des médicaments homéopathiques :

Pour avoir un traitement homéopathique réussi, il est convenable de prendre les médicaments de manières régulières c’est-à-dire au niveau des horaires et des jours prescrits par le spécialiste. Cette action permet d’optimiser l’efficacité du traitement. Il aussi préférable de prendre les doses, les comprimés et les granules 30 minutes avant le repas, ceci accélère la dispersion du médicament dans le corps qui assure son efficacité rapide. Les traitements homéopathiques ne doivent pas être associés avec des aliments excitants (piment, poivre, alcool, tabac et cigarette). Si le praticien suit à la lettre ces différentes précautions, c’est sur que le résultat du traitement sera satisfaisant.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +1 (from 1 vote)
  • Soignez le malade, et vous guérirez n’importe quel organe ! 8 février 2018
    Soignez le malade, et vous guérirez n’importe quel organe ! ou comment valoriser les symptômes pour que l’homéopathicité soit suffisante. Par le Dr. Edouard Broussalian Introduction : le malade Les semblables Notion d’homéopathicité Classification des symptômes Modaliser les symptômes Signes communs ou caractéristiques A vous de jouer ! Introduction : le malade Voici une maxime d’Hahnemann martelée […]
  • Pour une prescription réussie 26 décembre 2017
    Une Totalité: La vue nécessaire pour une prescription réussie Par le Dr. James Tyler Kent. The Homoeopathician, 1912. Traduit par Édouard Broussalian et Camille Genton.  La réussite ou l’échec d’une prescription dépend exclusivement du fait de parvenir à voir la totalité des symptômes du patient. Comprendre les symptômes, c’est voir l’ensemble des symptômes du malade […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés