Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Algodystrophie

Maladie des articulations, l’algodystrophie est une complication imprévisible se traduisant par une manifestation douloureuse des os.  Connue aussi sous le nom d’algoneurodystrohie ou encore de syndrome douloureux régional complexe, l’algodystrophie est une maladie handicapante qui touche les hommes et les femmes de tout âge. 60% des cas d’algodystrophie enregistrés concernent les membres supérieurs avec un taux plus élevé au niveau des épaules et de la main. Les 40 %  des cas restants touchent les membres inférieurs. Les genoux et les chevilles sont les zones les plus concernées.

C’est une affection redoutable d’origine multiple. Son étiologie peut être d’origine traumatique, neurologique, viscérale ou médicamenteuse. 50% d’algodystrophie est d’origine traumatique. Les fractures, les entorses, les luxations et les autres anomalies issues de la chirurgie sont les plus souvent les facteurs d’origines traumatiques. Dans cette optique, les temps d’apparition d’algodystrophie est variable. Elle peut, après les traumatismes, surgir immédiatement ou attendre quelques jours pour se manifester. Des cas d’algodystrophies sont aussi possibles après les atteintes du système nerveux. Ils apparaissent comme le résultat d’une perturbation vasomotrice.

En tant que syndrome, l’algodystrophie se manifeste par les symptômes de l’aphtose, de l’ostéoporose, ou encore du rhumatisme. Ces manifestations se traduisent par l’émergence d’œdèmes, une forte  transpiration, un changement dans la croissance des cheveux, une hypersensibilité de la peau, un amincissement du tissu osseux et une complication à pratiquer certains mouvements. Plusieurs traitements peuvent être proposés pour soulager l’algodystrophie, les remèdes homéopathiques font parties des meilleures options.

Les signes de l’algodystrophie

Il existe deux phases dans l’algodystrophie, on a la phase chaude ou la phase d’installation et la phase froide. À la phase d’installation, le sujet exprime une sensation douloureuse d’intensité variable. Cette sensation d’inconfort est diffuse et profonde. La peau devient, par la suite, rouge et on note une brûlure locale sur l’articulation touchée. Les articulations deviennent raides et un œdème dur, intensément douloureux apparaît. La douleur s’atténue par la mise au repos de l’articulation, mais reprend de la vigueur par les agitations, les émotions fortes, les mouvements et même par les bruits. Cette phase chaude peut durer plusieurs semaines.

En phase froide,  la température locale s’abaisse.   Elle se manifeste par une rétraction des muscles, responsable d’une impotence fonctionnelle. Les douleurs sont atténuées principalement en dehors des mouvements. Au bout d’un à deux ans, l’évolution va vers la guérison, mais des séquelles peuvent s’instaurer. Des cas de décalcification radiologique, de rétraction cutanée ou  capsulo-ligamentaire sont probables.

Traitements homéopathiques

Les traitements curatifs pour une complète guérison d’algodystrophie n’existent pas encore, mais un bon nombre de traitements homéopathiques aideront à apaiser leur douleur.  Dès le début du traumatisme, une prescription  à base d’Arnica est recommandée. Cette plante de par ses multiples vertus est réputée pour son action bénéfique sur les traumatismes divers. Des traitements à base de Bryonia ou encore à base de Symphytum s’avèrent aussi être efficaces pour traiter les douleurs. Durant la phase chaude, on peut prescrire un traitement à base de Belladona. La consultation d’un professionnel de santé est recommandée, si suite à ces remèdes homéopathiques, on ne perçoit aucune amélioration.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.1/5 (16 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +3 (from 3 votes)
Algodystrophie , 3.1 out of 5 based on 16 ratings
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés