Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Affections des ongles

Les ongles ne sont pas uniquement des organes pour la beauté, ils donnent aussi bien un aperçu sur la santé d’un individu. En cas de problème cardiaque, d’affection pulmonaire, de troubles d’oxygénation et dans les pires situations, d’hippocratisme digital, les ongles prennent une forme convexe. La présence de lunules indique un souci de vitalité sanguine et cardiaque. Le développement de ces lunules montre une fatigue organique et une hypertrophie du cœur. Les champignons et les bactéries comme les dermatophytes causent les maladies des ongles désignées généralement par le terme onychopathie. Ces microbes se développent aux dépens de la kératine des ongles. Ces derniers prennent une toute autre coloration et deviennent plus rugueux et plus épais. En s’aggravant, les ongles chutent, la maladie peut se transformer en onychotrophie appelée aussi réduction des dimensions et d’épaisseur des ongles. La maladie peut aussi se transformer en onychoschizie ou décollement, en onychogryphose ou hypertrophie anormale, en onycholyse ou séparation avec la pulpe unguéale ou encore en onyxis ou affection de sa couche interne.

Le traitement homéopathique des affections des ongles

Les maladies des ongles ne doivent pas être négligées. Vue la complication de la guérison, il convient d’associer les autres traitements à l’usage de l’homéopathie. Cette dernière a la capacité d’atténuer la douleur voire même à faire disparaître complètement la pathologie. En cas d’onychomycose ou d’ongle déformé et épais, consommez des médicaments homéopathiques à base de Graphites ou bien d’Antimomium crudum. Les traitements à base de Graphites à dilution 9 CH se prennent en cas d’ongles cassants, épais, enflammés et qui s’effritent. Antimonium crudum à pareil dilution, c’est-à-dire 9 CH, traite les ongles ne poussant pas, fendus, déformés et craquelés.

Les ongles présentant des verrues ou des stries suivant le sens de leur largeur et qui sont mous, dédoublés, cassants et fragiles se soignent avec du Thuya 9 CH.

Spécialement pour les orteils, les ongles peuvent se déformer et devenir incarnés, ne pas hésiter à prendre Teucrum Marum 9 CH.

Lorsque les ongles possèdent des albugos, des tâches toxiniques, des taches blanches ou des stries cannelées suivant leur longueur, Silicea 9 CH est recommandé. Ce remède est pareillement prescrit lorsque les ongles deviennent pâles ou s’ils s’atrophient et se rapetissent à cause d’une frilosité ou d’un souci d’assimilation des nutriments. Du moment que d’autres signes se présentent, comme une grande fatigue ou des problèmes de minéralisation, il faut associer ce médicament à Tuberculinum (troubles de minéralisation) ou à Phosphoricum acidum et Nitric Acid (fatigue). Nitricum acidum à dilution 9 CH soigne autant les ongles bombés.

Fluoric Acid, Dulcamara, Causticum sont spécialisés pour guérir les verrues localisées autour des ongles. Le premier peut autant traiter les ongles cassants et épais.

Deux médicaments homéopathiques sont indiqués pour les ongles mous et dont le pourtour est encerclé de crevasses, Petroleum uniquement en hiver et Natrum Muriaticum pour un traitement tout au long de l’année sans distinction de saison.

Medorrhinum est recommandé en cas de déformation avec une sorte de sillon transversal, et Sulfur pour des ongles rouges.

Carbo vegetabilis et Phosphorus sont parfaits pour les ongles à couleur bleuâtre, signifiant ainsi l’existence de troubles d’oxygénation.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.0/5 (15 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +4 (from 6 votes)
Affections des ongles, 3.0 out of 5 based on 15 ratings
  • Homéopathie et Choléra 8 septembre 2018
    Cet article du Figaro est daté du 13 Juillet 1884. Après un petit traitement d’image Photoshop pour rendre le texte plus lisible et le débarrasser de sa grisaille, voici un texte édifiant sur les capacités de l’homéopathie. Merci à Athelas de Planète Homéo pour avoir retrouvé ce document d’archive. Bien sûr les «collabos» et autres […]
  • Protocoles, vaccination, isothérapie et homéopathie 5 août 2018
    Introduction Le mot protocole possède des résonances magiques un peu à l’instar des suffixes « pro » ou « plus » que le marketing pousse souvent à ajouter au nom d’un produit. Dans l’imaginaire du public, le PROTOCOLE, c’est le garant de la « science » et du « sérieux ». Or le terme est justement l’application aveugle d’instructions donnés par en haut. […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés