Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Accouchement

Recours à l’homéopathie pour un accouchement réussi

L’accouchement est un moment riche en émotion pour toutes les femmes. Dans la plupart des cas, cet événement s’accompagne de peur, d’angoisse ainsi que d’autres situations difficilement gérables. Heureusement que l’homéopathie, la médecine homéopathique ou encore la médecine non conventionnelle a des effets escomptés permettant à ces femmes d’alléger de façon efficace les douleurs pouvant être senties durant et après la grossesse. Cette médecine holistique a la potentialité de diminuer les nausées, la fatigue, les infections, les déséquilibres et toutes autres anomalies pouvant apparaître durant cette période. De nos jours, des millions de femmes se tournent vers cette médecine alternative pour minimiser la prise de médicaments et des antibiotiques éventuellement utiles pour les périodes prénatale et postnatale.

Les traitements homéopathiques à prendre avant l’accouchement.

Pour un accouchement réussi, il est primordial de bien se préparer. Un traitement à base d’Actaea racemosa 9 CH est conseillé pour réguler les contractions en termes de grossesse. Ce traitement homéopathique est à consommer en dehors des heures de repas et est incompatible avec la consommation du tabac, de la menthe ou du café.  Avec le Caulophyllum Thalictroides, l’Actaea racemosa forme des paires efficaces dans la préparation de l’accouchement. Tous deux diminuent amplement les contractions utérines. Leurs effets thérapeutiques sont remarquables, ils facilitent l’accouchement tout en contribuant à l’élargissement rapide du col. Les douleurs pelviennes sont ainsi plus supportables et moins ressenties. Ces deux remèdes  homéopathiques sont à consommer dès la dernière semaine de grossesse. Une prise de 5 granules Caulophyllum thalictroides 9 CH et  d’Actaea racemosa 9 CH, deux fois par jour suffisent pour favoriser un accouchement rapide.

 

Contrôler et réguler le travail d’accouchement avec l’homéopathie.

Au moment de l’accouchement, l’homéopathie aide les futures mamans à réduire les douleurs. Dans le cas où l’on n’utilise pas d’anesthésie péridurale ou dans la mesure où cette anesthésie n’agit pas convenablement, des remèdes homéopathiques tels que le Chamomilla 9 CH ou le Kalium carbonicum 9 CH peuvent être utilisés. Certains remèdes homéopathiques agissent positivement sur les spasmes du col. Lorsque la dilatation du col dépasse les deux centimètres, la mère  peut prendre de l’Actaea racemosa 9 CH à raison de 5 granules en espace de cinq minutes. Cette prescription médicamenteuse a pour but d’accélérer le travail. En cas de contraction utérine difficile ou de col raide, 5 granules de  Caulophyllum 9 CH à prendre toutes les 5 minutes aideraient.

Les traitements homéopathiques, une aide précieuse après l’accouchement

Une des grandes réussites de la médecine homéopathique est le post-partum. En effet, certains changements peuvent apparaitre et bouleverser les premiers jours d’une maman qui vient d’accoucher. Parmi les anomalies, on peut citer des troubles de la lactation, des sensations douloureuses au niveau du bassin, des tâches de cicatrice après intervention chirurgicale ou encore du baby-blues. Les prescriptions homéopathiques sont  non seulement ajustées à ces symptômes, elles ont également la potentialité de  prévenir les complications des suites de couches.  Pour diminuer, par exemple, l’intensité des tranchées utérines, on peut prescrire des traitements à base de Coffea cruda, Cactus grandiflorus ou de Magnesia phosphorica 9 CH. Tout savoir sur la maternité et accouchement et bien s’y préparer.

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.5/5 (16 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 6 votes)
Accouchement, 3.5 out of 5 based on 16 ratings
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés