Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter
Publicité

Homéopathie et antibiotiques

La position de l’homéopathie vis-à-vis des antibiotiques

Lors d’une conférence sur la santé en 1976, Jonas Salk nota qu’il existait fondamentalement deux façons de guérir les malades. La première méthode consiste à contrôler des symptômes individuels de la personne malade et la seconde comprend la stimulation du système immunitaire du patient afin de permettre au corps de guérir. L’homéopathie assemble ces deux principes et en fait deux étapes d’une même cure. Toutefois, il est à noter qu’il existe une allégeance portée à la médecine conventionnelle qui est difficile à déplacer même s’il existe d’autres formes de médecines qui sont dans certains cas plus performants que la médecine allopathique. Une de ces pratiques réside dans l’utilisation des antibiotiques pour les maladies infectieuses ou virales surtout. Bien que les bienfaits de ces médicaments soient indéniables, les effets néfastes sont souvent ignorés ou demeurent inconnus.

Infection de l’oreille

Un bon exemple de la valeur douteuse de l’utilisation des antibiotiques est leur application dans le cas de l’infection de l’oreille- la maladie infantile la plus répandue.

Plusieurs chercheurs, toutefois, ont découvert que les antibiotiques n’améliorent pas la santé des enfants. D’autres ont remarqué que les antibiotiques ne fournissent qu’un bref soulagement des symptômes. D’autres encore ont révélé que 70% des enfants atteints d’otite moyenne avait encore du liquide dans l’oreille après quatre semaines de traitement et que 50% des enfants vivaient une autre infection de l’oreille dans les trois mois après le traitement. Une étude montre que les patients atteints infection de l’oreille qui ont été traités avec des antibiotiques ont eu une récidive sensiblement plus (autant que 2,9 fois) que ces gens qui n’ont pas utilisé le traitement.

Les antibiotiques et les tubes dans les oreilles ne font que traiter les symptômes du problème : ils ne renforcent pas l’organisme afin qu’il puisse lutter contre l’infection elle-même, rendant ainsi l’organisme moins résistant à une infection future.

Maux de gorge

La valeur des antibiotiques dans le traitement des maux de gorge est grandement exagérée. La principale défense de l’utilisation d’antibiotiques pour traiter un mal de gorge a été de prévenir la contraction de la fièvre rhumatismale ; une maladie potentiellement mortelle. Les chercheurs soulignent qu’il y a actuellement une très faible incidence de la fièvre rhumatismale. Cette faible incidence n’est pas le résultat de l’utilisation des antibiotiques, car il y avait une diminution de l’incidence de rhumatisme articulaire aigu même avant l’emploi des antibiotiques. Des études récentes ont même déterminé que les souches de streptocoques causent aujourd’hui très rarement la fièvre rhumatismale. De plus, les antibiotiques ne peuvent même pas éradiquer le streptocoque dans 25-40% des cas, malgré la sensibilité démontrée de l’organisme à l’antibiotique. En outre, il est largement reconnu que la plupart des infections à streptocoques ne sont pas traitées. Pourtant une grande majorité de ces personnes ne souffrent pas la fièvre rhumatismale.

Une récente épidémie de fièvre rhumatismale a été rapportée dans le ‘New England Journal of Medicine.’ Deux tiers des enfants atteints de cette maladie n’avaient pas d’antécédents d’un mal de gorge dans une période de trois mois précédant le début de leur condition. Sur les 11 enfants qui montraient des symptômes du mal de gorge, 8 ont été testés positifs pour le streptocoque. Bien que ces enfants aient reçu des antibiotiques, la fièvre rhumatismale s’est tout de même développée.

Il est certes compréhensible que l’utilisation d’antibiotiques est considérée lorsque la forme de la maladie est potentiellement mortelle. Cependant, leur efficacité dans la prévention d’une maladie rare est incertaine. De plus, les résultats des antibiotiques pour guérir l’infection de l’oreille et les maux de gorge sont tellement infinitésimales qu’elles sont presqu’inutiles.

Conclusion

Les antibiotiques ne devraient certainement pas être systématiquement fournis aux enfants ayant une angine streptococcique suspecte. La recherche récente a montré que 60% de la gorge douloureuse de l’enfant est causée par un virus pour lequel les antibiotiques sont inutiles. Cette évidence suggère fortement que les alternatives à l’utilisation des antibiotiques doit être recherchée pour l’oreille et infection de la gorge. L’homéopathie propose une solution de rechange viable.

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 4.3/5 (3 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +1 (from 1 vote)
Homéopathie et antibiotiques, 4.3 out of 5 based on 3 ratings
Publicité
  • La troisième édition de l’Organon dans l’œuvre de Samuel Hahnemann 3 août 2014
    LA TROISIÈME ÉDITION DE L’ORGANON DANS L’ŒUVRE DE SAMUEL HAHNEMANN     Docteur Bruno Laborier PROJET FINANCÉ PAR LA FONDATION HOMÉOPATHIQUE PIERRE SCHMIDT   Résumé :   « Organon de l’art de guérir », titre de la troisième édition de l’Organon, représente une publication majeure de Samuel Hahnemann. Le sous-titre : aude sapere, qui signifie : aie l’audace d’ê […]
  • Loi des semblables et la nouvelle posologie du sixième Organon – Congrès de la LMHI à Paris 22 juillet 2014
    Découvrez la vidéo de l’exposé du Docteur Edouard BROUSSALIAN sur  la  Loi des semblables et la nouvelle posologie du sixième organon. Cet exposé a été présenté au congrès de la LMHI qui s’est déroulé à Paris du 16 au 19 juillet 2014. Les slides présentées sont également publiées dans le forum au niveau de la […] […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés