Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

L’action antivirale

Les médicaments homéopathiques et l’action antivirale

La démarche de l’homéopathie implique le décèlement de la totalité des symptômes dont souffre un individu et une fois le diagnostic fait, le système immunitaire de l’individu est amené à se défendre contre la maladie. Ce même processus est initié pour le cas d’une maladie infectieuse virale. Parallèlement, il existe des remèdes appelés des antiviraux qui sont supposées être mieux adaptés que l’homéopathie à guérir ces maladies. Toutefois, bien que les médicaments homéopathiques ne soient pas vus comme ayant un agissement antiviral traditionnel, leur capacité à augmenter les défenses naturelles du corps donne à penser qu’ils ont des effets antiviraux.

Le trajet de l’antiviral

Un antiviral est une molécule qui perturbe le cycle de réplication d’un ou de plusieurs virus, permettant ainsi le ralentissement mais rarement l’arrêt, d’une infection virale. Les vaccins et la prévention, sont les seules méthodes connues qui peuvent soutenir une lutter contre les infections qui ont des origines virales. Un antiviral agit en causant un trouble de nature chimique à un moment précis du cycle de réplication d’un virus. Il ralentit ainsi l’infection en limitant la multiplication des particules virales. Pour améliorer l’action des antiviraux, certains traitements prescrivent des médicaments stimulant la réaction du système immunitaire tel que la Ribavirine. Cette dernière est prescrite au patient souffrant d’hépatite C. La Ribavirine renforce le système d’auto guérison du corps et dissipe la concentration du virus. Ainsi, bien qu’elle ne détruise pas le virus, elle change le composant chimique du virus, l’affaiblissant et l’empêchant d’accélérer le stade de l’hépatite C dont souffre le patient. Cette pratique comporte trop de similarités à l’effet opérant de l’homéopathie pour être ignorée.

En effet, une étude sur les virus d’embryon de poulet a montré que huit des dix médicaments homéopathiques testés ont inhibé la croissance des virus de 50 à 100%. Une étude similaire faite par les mêmes chercheurs a remarqué cependant, qu’aucun des quatre médicaments homéopathiques testés pour leurs effets sur un virus de souris n’avait l’effet escompté. Prises ensemble, ces études suggèrent que les médicaments homéopathiques peuvent avoir des effets antiviraux, mais il est nécessaire de trouver le remède individualisé pour chaque situation.

Les immunomodulateurs

Malgré la présence quasi certaine des effets antiviraux au cœur de l’homéopathie, il est à noter que les médicaments homéopathiques ne produisent pas les effets antiviraux comme ils sont traditionnellement connus. Les effets viraux homéopathiques prennent la forme individualisée d’immunomodulateurs. Le terme « effets immunomodulateurs » se réfère à une tonification du système immunitaire du corps. En d’autres mots, les « immunomodulateurs » ont la capacité d’augmenter le rendement immunitaire quand il a besoin d’être stimulé et de faire baisser un système immunitaire qui est trop actif ou qui est surexcité). Une étude en laboratoire a montré que le médicament homéopathique ‘silicea’ a eu des effets dramatiques sur la stimulation des macrophages – une partie importante du système immunitaire de l’organisme, de 55,5% à 67,5%. Cette étude suggère que les médicaments homéopathiques, de par leurs capacités comme immunomodulateurs, diminuent l’excès d’activité dans le système considérablement immunitaire.

Conclusion

La cure homéopathique ajoute à sa panache les revêts bienfaisants des effets antiviraux, indiquant ainsi la légitimité et la potence des remèdes homéopathiques. Loin de garder farouchement ses remèdes sans se mesurer aux autres formes de médecine, l’homéopathie se vaut une insigne de médecine holistique qui prend à son bord les bienfaits isolés des autres filières dites médicales.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.0/5 (4 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +1 (from 1 vote)
L'action antivirale, 3.0 out of 5 based on 4 ratings
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés